Foire aux questions

Les équipements en hiver

Les chaînes ou les chaussettes suffisent-elles ?

Les chaînes et les chaussettes sont des équipements complémentaires à n’utiliser que ponctuellement. Elles doivent être montées uniquement pour rouler  à faible allure et sur une chaussée enneigée, lorsque les pneus arrivent en limite d’adhérence. Leur longévité étant limitée, elles ne peuvent être utilisées que sur de courtes distances, et ne doivent pas être utilisées sur une chaussée pas ou peu enneigée et à fortiori sur une route potentiellement verglacée où elles ne seront d’aucune utilité.

Panneau B26

 Elles doivent uniquement être montées lorsque le panneau « B26 » seul (généralement apposé au pied des stations de sport d’hiver) impose leur usage. Faute de quoi l’accès à la route sera refusé.

Comment utiliser les chaînes ou les chaussettes ?

Attention ! Ces équipements doivent porter l’homologation B26. Tous les automobilistes en ayant fait l’expérience le savent bien, il peut s’avérer complexe de les installer sur les bords de route, en particulier lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises.

Il est  judicieux de vérifier que les équipements sont bien compatibles avec le véhicule et de s’entraîner à leur mise en place avant tout déplacement. Ne pas oublier de se munir de gants, d’un tapis étanche permettant d’effectuer la pose sans se mouiller et d’un sac étanche pour les remiser dans le coffre après usage. Pour les préserver, il est conseillé de nettoyer les chaînes ou de laver les chaussettes après usage.

Peut-on utiliser des pneus cloutés ?

Contrairement à ce qui est couramment imaginé, ils sont toujours autorisés par la législation française, conformément à l’Arrêté du 18 juillet 1985. Leur utilisation est autorisée du samedi précédent le 11 novembre au dernier dimanche de mars. La vitesse est limitée à 90 km/h et un disque spécifique doit être apposée à l’arrière gauche du véhicule. Le type et le nombre de clous sont réglementés.

Pneu clouté

Leur utilisation en usage courant est très rare aujourd’hui, mais leur efficacité sur le verglas les rend nécessaires pour certains véhicules de services publics, médicaux ou d’urgence en haute montagne.

Qu'est ce que les packs prêt-à-poser ?

Les professionnels du pneu peuvent proposer des packs prêts à poser composés de pneus montés sur jante et équilibrés. Cette solution évite les fastidieuses opérations de montage-démontage. Ils permettent éventuellement de faire soi-même la permutation à l’intersaison.

Système TPMS

Il est tout de même important de noter que dans le cas où l’équipement d’origine dispose de TPMS ou SSPP, (système de surveillance de perte de pression) avec des valves électroniques, le pack doit être préparés avec ce type de valves pour répondre aux exigences de sécurité, des assurances et du contrôle technique.

Les pneus hiver ou toutes saisons

Pneu neige et pneu hiver, quelles différences ?

Ce sont deux catégories différentes.

Le terme pneu neige est passé dans le langage courant mais il ne doit pas être utilisé pour désigner le pneu hiver.

Pneu neige ou ICE

Les pneus typés neige ont une bande de roulement très découpée avec des rainures larges et des pavés massifs qui assurent une traction optimale dans la neige profonde. Bruyants, relativement inconfortables, moins précis, les pneus neige ne sont quasiment plus utilisés en France. Ils sont encore très répandus en Europe du Nord où ils sont appelés pneus Nordic ou Ice.

Les manufacturiers ont choisi la dénomination Pneu Hiver pour justement souligner son amplitude d’utilisation et sa polyvalence. Un pneu hiver doit être efficace sur tous les types de chaussées, enneigées, verglacées, humides, mais également sur chaussée sèche, tout en restant précis, confortable, silencieux et endurant.

Qu'est ce qu'un pneu marqué uniquement M+S ?

Historiquement, les pneus portant le marquage  M+S (Mud and Snow – Boue et neige) sont des pneus hiver d’un point de vue strictement réglementaire.

Marquage M+S

Ce marquage indique seulement que le dessin de la bande de roulement est spécifique, mais il n’est pas associé à un test de performance obligatoire. Il ne donne donc pas d’assurance sur les capacités réelles des pneus en utilisation hivernale. À titre d’exemple, on retrouve aujourd’hui ce marquage générique sur les pneus montés d’origine de nombreux SUV vendus dans le monde entier, y compris dans des pays où il n’y a jamais de neige.

Qu'est ce qu'un pneu marqué 3PMSF ?

3PMSF est le logo officiel désignant un pneu homologué hiver.

Le marquage 3PMSF (3 Peak Mountain Snow Flake) illustré par une montagne à 3 pics contenant un flocon de neige indique que les pneus ont été approuvés par un test normé pour garantir le bon niveau de performance en conditions hivernales (Règlement N°661/2009 de l’Union européenne).

 

Tous les pneus hiver ou 4 saisons se valent-ils ?

L’efficacité d’un pneu hiver dépend des apports technologiques utilisés : sophistication du profil, nombre de lamelles, forme et nombre de canaux et capacité d’évacuation de la neige, composition de la gomme.

Á chaque mise sur le marché d’un nouveau produit, le manufacturier intègre de nouvelles technologies permettant de faire progresser ses performances. Comme pour tout produit à forte composante technologique, les produits les plus performants sont les plus récents.

L’étiquette du pneu visible en point de vente

Pour effectuer son choix, l’étiquetage sur le pneu ou disponible sur le lieu de vente donne des indications importantes. La capacité de freinage sur chaussée mouillée est essentielle en hiver (marqué D sur le schéma ci-contre). S’il est difficile de comparer un pneu hiver avec un pneu été puisque les performances dépendent de la température, il est judicieux de comparer les pneus hiver entre eux et de privilégier ceux qui sur cet item sont classés B ou éventuellement C.

 Les essais comparatifs effectués par la presse spécialisée constituent de bonnes informations. Le pneu arrivant en tête de classement est généralement le plus polyvalent. Mais il faut bien examiner chacune des rubriques du comparatif qui donnent des indications plus précises sur les performances des pneus dans différentes conditions de route ou de météo afin de sélectionner le pneu le mieux adapté à l’utilisation qu’on va en faire.

 

Qu'est ce qu'un pneu Toutes saisons ?

Bande de roulement d’un pneu toutes saisons

Appelé également 4 saisons ou pneu tous temps, c’est un produit intermédiaire entre un pneu été et un pneu hiver. Son dessin est inspiré de celui d’un pneu hiver, mais sa gomme est proche de celle d’un pneu été.

Ils sont conseillés pour les automobilistes se rendant rarement dans des zones de montagne ou circulant parfois sur des routes enneigées.

Ils arborent le marquage M+S ou/et  3PMSF  et sont donc considérés comme des équipements adaptés à la circulation dans des zones concernées par la loi Montage du 1er novembre au 31 mars.

C’est à dire les routes où le panneau B58 est présent.

Panneaux B58 du code de la route français indiquant le début d'une zone où l'équipement hivernal est requis pour le véhicule.

Panneau B58 d’entrée de zone où les équipements sont obligatoires

 

Quand faut-il monter des pneus hiver ?

La gomme des pneus été se durcit en dessous d’une température de +7°. Cette température moyenne est donc le point de repère pour changer ses pneus.

Selon les météorologues, au sud-est d’une ligne Lille–Bordeaux les conditions hivernales sont similaires à celle de l’Allemagne.

Pour faire simple, on peut changer ses pneus au moment du changement d’heure, en se souvenant que  heure d’hiver = pneus d’hiver

Comment vérifier que les pneus sont en bon état pour circuler en hiver ?

Quelle que soit la région, les épisodes pluvieux sont plus nombreux et plus denses et les routes plus glissantes. Il est donc indispensable d’avoir des pneus en bon état disposant d’une profondeur de creux suffisante pour assurer une évacuation optimale de l’eau.

La législation impose une profondeur de 1,6 mm.

Indicateurs d’usure

Les pneumatiques disposent d’indicateurs d’usure repérés par de petits sigles figurant sur le haut du flanc. Il est conseillé d’anticiper leur remplacement lorsqu’il s’agit de pneumatiques larges ou à connotation sportive, dont la conduite peut s’avérer délicate sur chaussée détrempée.

Les questions techniques

Qu'est ce qu'un pneu à marquage constructeur ?

Certains constructeurs ont fait développer par les manufacturiers des pneus qui portent un marquage spécifique.

Attention ! La législation n’impose pas impérativement le ré-équipement du véhicule avec le pneu préconisé par le constructeur.

N’importe quel pneumatique peut légalement être monté, dès lors qu’il bénéficie des homologations européennes et que sa dimension, son indice de charge et son symbole de vitesse sont conformes.
Toutefois, il est pertinent de conserver la monte d’origine sur un véhicule puissant ou exigeant de garantir un parfait fonctionnement des aides électroniques à la conduite et un comportement similaire à celui prévu lors du développement et de la mise au point du véhicule.

C’est pourquoi, sur des véhicules puissants, il est recommandé de monter 4 pneus répondant exactement aux préconisations du constructeur

Est-il possible de changer d'indice de vitesse ou de charge sur les pneus hiver ou toutes saisons ?

La réglementation permet de monter des pneus hiver dont le symbole de vitesse est inférieur à celui des pneus été d’origine équipant le véhicule.

Dans ce cas, une étiquette de rappel doit être apposée sur le tableau de bord de façon à être visible par le conducteur (arrêté du 24/10/94).

Par contre, l’indice de charge doit impérativement être égal ou supérieur à celui d’origine, faute de quoi le véhicule sera placé en défaillance critique lors d’un contrôle technique. En outre, il y a un risque de déchéance de l’assurance en cas d’accident.

Est-il possible de changer de dimensions de pneus hiver ou toutes saisons ?

Sur les véhicules de rallye, les pneus étroits permettent d’optimiser l’adhérence sur chaussée très glissante. Les possesseurs d’un véhicule dans une version ou avec une option incluant des pneumatiques larges ont la possibilité d’opter pour un équipement hiver plus basique, sous 3 conditions :

  1. que la dimension figure dans le livret de bord du véhicule
  2. que l’indice de charge soit impérativement respecté.
  3. En outre certaines versions « Sport » étant dotées de systèmes de freinage de plus grandes dimensions, il faut vérifier au préalable qu’il est possible de monter des jantes de plus petit diamètre.

Pour mémoire les équivalences dimensionnelles sont légalement encadrées par le tableau du TNPF (Travaux de Normalisation du Pneumatiques Français) faisant foi pour le contrôle technique et les assurances.

Quelle pression utiliser en hiver ?

Le froid fait chuter la pression de l’air contenu dans les pneus (0,1 bar par tranche de 10°). Contrairement à une croyance largement répandue, dès que les températures baissent, il faut rectifier la pression et même anticiper en sur-gonflant de 0,2 bars.

Les pneus POR (Off Road ou Tout-terrain) sont-ils concernés par les obligations ?

Seul le marquage M+S peut apparaître sur un POR. Le marquage 3PMSF est impossible puisque ces pneus ne peuvent pas passer les tests normés avec succès. De plus, les POR ne sont pas soumis à l’obligation de labelling (étiquetage), il faut donc se référer uniquement au marquage sur le flanc du pneu.

Si le POR est marqué M+S, il est considéré comme autorisé, le véhicule peut donc circuler entre le 1er novembre et le 31 mars sur les voies encadrées par les panneaux B58 et B59.
Mais à partir du 1er novembre 2024, seuls les pneus marqués M+S ET 3PMSF seront autorisés. Les pneus POR portant uniquement le marquage M+S ne seront donc plus autorisés à circuler.
Les pneus POR n’arborant aucun marquage ne sont pas considérés comme des équipements spéciaux autorisés. Pour pouvoir circuler avec, il faut donc obligatoirement avoir des chaînes ou des chaussettes dans le coffre.

 

Comment stocker ses pneus inutilisés en cas de permutation été/hiver ?

Idéalement dans un local légèrement tempéré, à l’abri de la lumière, à l’écart de tout produit pétrolier et éloigné de tout appareil électrique produisant de l’ozone.

Il faut les stocker verticalement, idèalement sur des racks et non au sol. De plus, il est conseillé d’appliquer une légère rotation à intervalles réguliers afin d’éviter des déformations qui générerait des vibrations du véhicule lors de la remise en usage.

Combien de temps garder des pneus stockés ?

Le caoutchouc entrant dans la composition du pneumatique se dégrade avec le temps. Pour être efficace la gomme d’un pneu hiver doit rester souple pour conserver ses capacités d’adhérence. Si les pneus ont été utilisés correctement et stockés dans de bonnes conditions, on peut les conserver entre 6 et 10 ans à partir de leur date de fabrication indiquée par le code DOT qui figure dans un cartouche sur le flanc du pneu. Composé de 4 chiffres, il indique la semaine et l’année de fabrication. Par exemple 4019 signifie que le pneu a été fabriqué dans la 40ème semaine de 2019.
Un jeu de pneus hiver peut donc être conservé et remonté sur plusieurs saisons.

Est-il nécessaire de monter des pneus hiver sur des SUV ?

Il est important de rappeler que les SUV n’ont pas tous 4 roues motrices et que l’essentiel des ventes se fait en 2 roues motrices.
Les 4 roues motrices permettent de gagner en motricité en neige profonde ou sur le verglas. Mais sur le plat et plus encore en descente, les SUV, qu’ils soient à 2 ou 4 roues motrices, sont moins sûrs sur la neige et le verglas qu’une berline. Du fait de leur poids plus important et de leur centre de gravité plus haut, ils peuvent devenir incontrôlable, comme une luge sur une piste. Contrairement à ce qui est généralement imaginé, Il est donc indispensable de les équiper de 4 pneus adaptés pour les déplacements hivernaux.

Les pneus M+S qui équipent d’origine de nombreux SUV ont une vocation « tous chemins » mais ont des capacités insuffisantes pour assurer une mobilité et une sécurité optimales en hiver.

Sur les véhicules à 4 roues motrices, il est fortement recommandé de monter simultanément 4 pneus identiques : même marque, même gamme, même référence. L’utilisation de pneumatiques différents ou de niveau d’usure non homogène risque d’endommager les éléments de la transmission et de perturber les systèmes électroniques.
Si les dimensions sont identiques, il est conseillé d’effectuer des permutations périodiques régulières pour uniformiser le niveau d’usure entre les pneus avant et arrière.